Le Centre du Chant d’Oiseaux à Port-au-Prince : de 2010 à aujourd’hui…

Lorsque, en janvier 2010, le tremblement de terre dévasta Haïti et, principalement, sa capitale Port-au-Prince, SOS Haïti Belgium se mit comme objectif de reconstruire un Foyer pour un groupe d’une trentaine d’orphelins.

D’abord abrités sous des tentes de fortune, dormant à même le sol, les enfants reçurent rapidement l’aide de parrains et marraines belges fédérés autour de deux sœurs haïtiennes et leurs familles : Nicole Jocelyn-Leva et, surtout, son mari Benoît Leva (habitant à Bruxelles) et Marie-Laurence Jocelyn-Lassègue (vivant en Haïti).

Petit à petit, les cotisations des parrains et marraines ainsi que les dons de généreux donateurs belges mais également canadiens, suédois, français et autres, permirent aux enfants de bénéficier d’un logement en dur qui allait se transformer au fil des ans en véritable foyer avec des chambres séparées pour les filles et les garçons, pour les plus jeunes et les plus grands, avec des sanitaires appropriés et un confort digne.

De plus, les activités caritatives organisées par SOS Haïti Belgium mais surtout l’implication de certains parrains et marraines, d’organismes divers (tels que Memisa, Femmes d’Europe, Sport pour tous de Strasbourg, et autres) permirent à nos enfants d’être d’abord scolarisés au Centre puis d’aller à l’école.

Aujourd’hui, nos 35 enfants vont bien, sont épanouis, ont une belle relation épistolaire et concrète avec leurs parrains et marraines. Certains sont en passe de rejoindre l’université.

Tout cela aussi grâce à l’implication sur place de Marie-Laurence Jocelyn-Lassègue qui ne ménage pas ses efforts et son cœur pour offrir aux enfants des moments de douceur et des vacances, et aussi grâce à notre parrain d’honneur, le chanteur-compositeur haïtien Jean-Jean Roosevelt.